Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Islam Kabylie : Cours, Sermons, et articles culturels sur l'islam dédiés aux berbérophones

Islam Kabylie : Cours, Sermons, et articles culturels sur l'islam dédiés aux berbérophones

Face à la recrudescence des sites à caractère islamophobe, je me suis lancé dans la création de ce blog afin de contribuer le plus possible à restituer la réalité du fait islamique à travers le monde. Aujourd'hui, l'islam et les musulmans sont en proie à des préjugés de plus en plus fort à mesure que l'actualité avance; mon but par le biais de ce blog est de rompre avec cette image et de mettre à la connaissance de tous, les sources musulmanes en toute objectivité.

Le témoignage d'un ex-hindouiste qui a embrassé l'islam

Le témoignage de Nuh : De l'hindouisme à l'Islam.

 

Avant-propos      

L

ouanges à ALLAH, créateur des cieux et de la terre et ce qui est entre eux… Que la bénédiction et le salut d’Allah soient sur le Messager de Dieu, notre noble prophète, Mohammed (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui).

Salam 'Alaykoum chers frères et chères sœurs,

Je vais vous raconter les causes de ma reconversion, et de la prononciation officielle à la mosquée, le 7 septembre 2007, de la Chahada : « Ach-hadou ane lâ ilâha illa Allah, wa ach-hadou anna Mohammadane ‘abduhu wa rasuluhu » : (J’atteste que Nulle divinité n’est digne d’être adorée en dehors de Dieu, et j’atteste que Mohammad est Son serviteur et Son messager).

 

Mon entourage… 

Je suis Sri Lankais et j’ai trois grands frères et une petite sœur. Je suis né dans une famille hindouiste. Ma mère est plutôt pratiquante et mon père ne l’est qu’au moment des fêtes religieuses hindouistes.  On ne nous a pas inculqués à mes frères, ma petite sœur et à moi la prière hindoue ; mes parents ne nous y ont pas obligés même s'ils le désiraient.

On a eu très peu de connaissance sur la religion. Mes frères ne pratiquent pratiquement pas. À vrai dire, on ne parlait pas trop de religion dans la famille… Ma petite sœur est plutôt pratiquante, je la vois prier de temps en temps…

 

Qu’est-ce que l’Hindouisme … ? 

Plusieurs frères dans l’Islam m’ont posé cette question quand je leur ai dit que j’étais hindouiste auparavant. Donc je vais en parler un peu… L’hindouisme est une religion polythéiste qui est totalement à l’opposé du monothéisme de la religion de l’Islam. Un hindou croit en plusieurs divinités, chaque divinité représentant un thème particulier : celui de la santé, de l’amour, de la prospérité, de la richesse, de la destruction…

Il y a trois sortes de croyances :

La première étant celle dont j'étais convaincue, la croyance d’un Dieu plus haut que les autres et qui créa d’autres divinités, et donc l'existence de plusieurs divinités entre Dieu et nous.

La seconde est l’acceptation des seules divinités de l’Hindouisme qui sont les « Dieux » et personne d’autre ne se trouve au-dessus ou en dessous.

Et enfin la troisième, celle qui est la plus répandue, qui est l’existence d’un seul Dieu, et les statues et idoles représentées sont une manière de ce rapprocher du même Dieu. C’est en quelque sorte plusieurs formes de propriétés du même Dieu… D'ailleurs, j’ai pu constater après ma reconversion qu’il y a un verset qui parle de cela dans le Coran :

« C'est à Dieu qu'appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent) : « Nous ne les adorons que pour qu'ils nous rapprochent davantage de Dieu ». En vérité, Dieu jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Dieu ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat. » (Sourate 39 Les groupes : Az-zumar, V.3)

Un Hindou croit à la réincarnation, qui peut être sous forme humaine ou animale, c’est une des raisons pour laquelle un hindou ne mange pas de viande. Sa réincarnation dépend du comment de sa vie précédente. La délivrance de ce cycle intervient au moment où son karman (sa vie précédente) est positif, c'est-à-dire que les bonnes actions suffisent pour pouvoir accéder au paradis…

 

L’Hindouisme et moi…

J’étais dans ma famille une des personnes les plus pratiquantes… J’ai commencé à prier lorsque j’étais au lycée. Comment prie-t-on ? On a un placard à la maison où sont entreposées des statues et des photos de divinités, on joint les deux mains et on demande ce que l’on désire. Il n’y a pas un soir où je dormais sans avoir prié...

 

L’Islam et moi…

J’ai toujours aimé la langue arabe, la nourriture aussi. La plupart de mes amis sont « arabes ». Ils sont musulmans et donc j’ai été en contact de l’Islam pendant mes années de lycée sans toutefois songer à me reconvertir un jour, l'éventualité ne m'effleurait même pas l'esprit. J’avais tout de même un respect pour cette religion.

J’ai un ami, Ahmed, qui me parlait souvent de l’Islam, m'orientait vers des sites pour que je réfléchisse et que j’abandonne ma religion, c’était un très bon ami à moi, et il l’est toujours d’ailleurs. On était sur la même longueur d’onde sur beaucoup de points… mais dès qu’il s’agissait de religion, une grosse barrière nous séparait. Il cherchait à imposer son idée et moi la mienne, sa religion contre la mienne, et lorsque l’on en parlait, j’étais plus irrité qu’autre chose, et ça me raffermissait plus dans ma religion. Pourtant, il me montrait des preuves évidentes, mais moi j’étais dans ma religion...

Le fait d'en parler avait accru mon intérêt pour ma religion (hindoue) dans le but d'en apprendre et aussi de pouvoir me défendre lors des débats. Je me rappelle que je lui disais que c’était grâce à lui si j'étais autant raffermi dans ma religion et je lui en remerciais. Vous savez-vous avez beau dire, montrez, faire ce que vous voulez pour guider quelqu'un, mais si ALLAH ne le veut pas…

« 125. Et puis, quiconque Dieu veut guider, Il lui ouvre la poitrine à l'Islam. Et quiconque Il veut égarer, Il rend sa poitrine étroite et gênée, comme s'il s'efforçait de monter au ciel. Ainsi, Dieu inflige Sa punition à ceux qui ne croient pas. 126. Telle est la voie de ton Seigneur dans toute sa rectitude. Nous avons [effectivement] bien détaillé les signes (ou versets) à des gens qui se rappellent. » (SOURATE 6 Al-An’am : Les bestiaux)

(Si vous méditez sur ce qui est souligné… vous remarquerez une métaphore entre la raréfaction de l’air et l’altitude…)

 

Mon premier signe :

Au mois de mars ou d’avril de l’année 2007, je ne me souviens plus tellement de la date, j’ai fait un rêve qui a changé ma vie.

Dans ce rêve, j’étais debout au-dessus de l’eau, je ne saurais vous dire si j’étais debout sur une planche ou sur un bateau, en tout cas j’étais au dessus de l’eau sur quelque chose. Je voyais la mer agitée autour de moi, des gens dans l’eau se débattant pour ne pas se noyer, ils étaient en face de moi, et je les voyais. J’ai ensuite fait distinction des gens debout et des gens dans l’eau. Et aussi extraordinaire que ça puisse paraître, j'ai compris, je ne sais par quel moyen que ceux qui étaient debout étaient musulmans et ceux qui se débattaient dans l'eau ne l’étaient pas... Et je me suis réveillé juste après…

Le rêve était clair, très clair, au point où ce que j’ai ressenti m’a réveillé…

Juste après mon réveil, j’avais du mal à retrouver mon sommeil. Je pensais au rêve et qu’est ce que cela pouvait bien signifier ?? Je ne comprenais pas… pourquoi ce rêve ?? je bougeais droite à gauche, j’avais du mal à rattraper mon sommeil… Pourquoi ai-je fait ce rêve alors que je suis hindouiste ?? Autant de questions qui m'ont valu en fin de compte comme simple réponse que c’était mes divinités qui voulaient me tester si j’étais vraiment croyant et si j’étais vraiment accroché à la religion hindoue.

Ce rêve demeura tout de même, je me suis dit qu’il fallait que j’en parle, et surtout à mon ami Ahmed qui me parlait souvent de l’Islam. C’est la première personne à qui j’ai pensé. J’attendais le moment propice pour lui en parler, si possible entre quatre yeux, mais finalement ça s’est effectué sur le net, via msn, je lui ai raconté mon rêve, il en avait les larmes aux yeux me disait-il… il avait compris…

Le lendemain, j’étais en cours, et je me rappellerai toute ma vie de ce jour-là.  Il m’a envoyé par SMS un hadith (parole dite par le prophète Muhammad (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) disant :

Selon Abû No'aym, citant Sa'îd ibn Jubayr, citant Ibn 'Abbâs, le Messager d'Allah (que la prière et la paix d’Allah soient sur lui) a dit : « Les Gens de ma Maison sont auprès de vous comme le Bateau de Nûh : celui qui est monté a été sauvé, et celui qui l'a manqué s'est noyé. »

« Ce hadith est relaté par al-Hâkim dans « Mustadrak al-Çahîhayn» (tome II, p. 343) en disant que ce hadith est authentique (Çahîh) selon la condition de transmission de Muslim, et il est rapporté par al-Muttaqî dans « Kanz al-'Ummâl» (tome VI, p. 216) et par al-Haythamî dans son « Majma'» (tome IX, p.168). Il est aussi relaté par Muhib al-Dîn al-Tabarî dans ses « Thakhâ'ir» (P. 20). Il est relaté par al-Khatîb al-Baghdâdî dans son « Ta'rîkh» (tome XII, p. 19).»

À ce moment-là, mon cœur a fait « tilt ». J’ai ressenti quelque chose d’énorme… très peu explicable… al hamdoulilah…une lumière… comme si mon cœur a été délivré de quelque chose… un bien-être intérieur… c’était magique.

                                                     

Mon Deuxième Signe :

Ce même jour, c’était un vendredi, je me sentais bien, comme sur un petit nuage, un bien-être que je n'ai jamais ressenti auparavant... un sentiment à vrai dire peu qualifiable... Je terminais les cours et j’allais rejoindre Ahmed à la bibliothèque. Lorsque j’arrivais près de la bibliothèque, un homme me dit bonjour en Indien (« namasté ») sans que je le connaisse. Je lui réponds et on entame la discussion, il s’appelle Sediq,  je me souvenais de l’avoir vu la veille à la bibliothèque, mais je ne le connaissais pas. Puis j’ai rejoint Ahmed, on a parlé très vite du rêve et du hadith...

Mardi de la semaine qui suit (c'est-à-dire 4 jours après), je revois Sediq, je vais le voir, je lui serre la main, et on commence à parler… et dans une humeur bonne enfant, il me dit suite au fait que l’on parlait d’une fille musulmane avec qui j’irais bien, « tu n'as qu’à te reconvertir ». Ensuite, je lui dis que justement il n’y a pas longtemps j’ai fait un rêve et je lui lis le hadith que j’ai reçu sur mon portable… On a parlé de l'Islam pendant presque deux heures. Il me regardait avec des yeux… On a parlé pratiquement que de religion… et cette conversation m’a beaucoup fait réfléchir, et je pense que le soir même, j’ai effectué ma dernière prière hindouiste…

Vendredi qui suit (c'est-à-dire 3 jours après), j’étais assis à la bibliothèque, pour travailler, durant cette période je me préparais pour des concours, d’où mon assiduité à la bibliothèque. Une personne vient s'asseoir à ma table, à l’autre extrémité, mais en face de moi (les places ne manquaient pas, on était encore au matin). Il me regarde… je le regarde… jusque-là tout va bien. On travaille… et puis il me demande une feuille, je lui en passe, et il commence à me parler, « tu passes ton bac ? »… Je lui ai répondu que je prenais mes anciens livres de terminales pour réviser l’espagnol. On discute, j’apprends qu’il s’appelle Idriss, il était en médecine, et on apprend donc à se connaitre... Durant l’après-midi, je me rassois à côté de cette même personne, car j’étais rentré pour manger, et là j’aperçois Sediq, la personne que j’avais rencontrée. Il arrive à notre table et me dit « bonjour » ou « As salamou alaykoum », je lui sers donc la main, et je lui présente à la personne qui était assise à côté de moi, « Sediq >>Idriss », « Idriss>>Sediq ». Et à ce moment-là, il me dit « qu’est-ce que tu fais ?? », je ne comprenais pas. , « C’EST MON FRERE »… me répond-il.

Lâ ilaha illa Allah !  La Miséricorde d’ALLAH est tellement grande… La personne que j’ai rencontrée est le frère de celui que j’ai rencontré une semaine avant, alors que tous deux sont musulmans et ne me connaissaient pas, et je ne les connaissais pas… Idriss m’a dit ensuite que son frère lui avait parlé de moi la veille, et je le rencontre le jour d'après... al hamdoulilah (Louange à Allah)

 

Étape par Étape…

On est donc au mois d’avril, je savais que j’allais me reconvertir. Les preuves étaient claires, les signes étaient puissants... Mais comment et quand ??? Voici les questions dont je n’avais pas encore de réponses à l’époque. La seule chose que je voulais, c’est l’annoncer à mes parents avant de me lancer. Croyez-moi ce n’est pas si simple que ça… J’ai commencé petit à petit à faire mes ablutions et ma prière (en cachette), grâce à l'aide de certains frères (qu’ALLAH leur accorde Sa Miséricorde), de livres, et surtout l’aide d’ALLAH (dans la patience sur les acquis et leurs applications).

Mes parents et moi

Je suis né dans une famille où les traditions et la culture sont très chères.  On est très ancrés dans les coutumes du pays. Mon père nous a élevés de manière stricte… al hamdoulilah (Je ne serais sûrement pas ce que je suis sans ALLAH puis lui). Je voulais donc dire à mes parents, mon intérêt pour l’Islam avant de me reconvertir. J’ai entre autres retardé ma reconversion pour cette raison. Les jours passent, les mois se suivent et on arrive au mois de septembre sans que je ne leur aie parlé de l’Islam, mais le ramadan approche… Je voulais effectuer le pilier du jeûne pendant le mois du ramadan, en étant reconverti officiellement. Je l’ai donc fait sans leur dire.

Aujourd’hui ils sont au courant de ma reconversion. Ils l’ont su durant l’été 2008, alors que je faisais tout pour le cacher. J’étais avec mes parents et ma sœur en Australie, pour des vacances chez de la famille. Je lisais le Coran dans la chambre, et ma mère est rentrée, a vu des écritures en arabe et a pris le livre. Elle m’a demandé ce que c’était, les mots ne sortaient pas, je lui disais « ce n’est rien »… Les événements se sont enchaînés, elle m’a confisqué le Coran, et moi je voulais le récupérer, et ça a commencé à faire du bruit dans la maison… Elle a ensuite montré le livre à mon oncle, et là on s’est réuni dans le salon, avec certains membres de ma famille, et là a commencé un interrogatoire… Pourquoi lis-tu ce livre ? C’est juste pour te cultiver ? Qui te l’a passé ? Comment te l’es-tu procuré ?... Et là plus moyen de pouvoir le cacher comme j’avais l’habitude de le faire, je leur ai donc tout avoué…

Ensuite pour que les choses ne s’aggravent pas, mon cousin m’a pris avec lui, et m’a emmené dans son appartement. Et puis je suis resté chez lui et mes parents sont restés chez mon oncle, et ceci, jusqu’à la fin des vacances. Croyez-moi ce n’était pas si simple… J’ai passé des moments difficiles, j’étais seule, avec des moments de doutes, la pression de la famille pesait lourd, mais AL HAMDOULILAH, je n’ai pas cédé.

Des conversations interminables, et une totale incompréhension… Ils me voient comme la honte de famille, et ça me fait mal, mais ils n’ont pas reçu cette lumière d’Allah le Très-Haut que j’ai reçue, et ils ne savent pas ce que je sais… Qu’ALLAH guide toute ma famille comme il m’a guidé… AMINE !

Aujourd’hui j’ai été expulsé de la maison de mes parents, j’ai ma mère au téléphone de temps en temps, et je vois aussi mes frères… J’ai été chez mon frère pendant un certain temps, mais c’était préférable pour moi de prendre une chambre étudiante afin de pouvoir pratiquer ma religion. J’espère, si Dieu le veut, pouvoir débloquer la situation avec mes parents… Les épreuves sont là, mais al hamdoulilah j’arrive à tenir par la miséricorde d’ALLAH… Qu’Allah les guide comme Il m’a guidé… Amine !

 

Épilogue…

J’ai donc était, al hamdoulilah, comblé des bienfaits du tout puissant. Je ne pourrais jamais remercier ALLAH. Peut-être y a-t-il des gens qui penseront que ces événements relèvent d’une pure coïncidence : le déclic du rêve, la coïncidence de la bibliothèque… Et je tiens aussi à souligner une chose, je JURE PAR ALLAH que cette histoire du bateau avec le prophète Nuh, je ne la connaissais pas auparavant… (j’insiste, car beaucoup de réflexions et de commentaires ont été faits à ce sujet, notamment par ma famille). Moi, je sais qu’au fond de moi, c’est la vérité, et puis, vous savez, vous ne pouvez pas ressentir ce que j’ai ressenti…al hamdoulilah. Et puis même, limite je vous comprendrai, car j’ai moi-même était aveugle et sourd auparavant…

« Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir (de leur égarement). » (Sourate 2 : Al-Baqarah : La vache)

Je me rappelle aussi quand j’étais hindouiste, Ahmed m’a une fois demandé de l’accompagner à la mosquée pour écouter le discours de l'Imam un vendredi. Je l’ai donc accompagné, et j’ai effectué les ablutions sous ses directions, j’ai ensuite écouté le discours. Au moment de la prière, tout le monde s’est levé d’un coup, et j’étais plutôt bloqué pour pouvoir sortir… Je suis donc resté, mais je n’ai pas fait la prière (JE NE VOULAIS PAS !!)... Je suis resté debout, pendant que les autres effectuaient la prière… Pendant toute la prière, j’étais debout sur le côté… Au moment du salam final, ils ont tourné la tête à droite, puis à gauche, et là ils m’ont TOUS regardé… on est sorti plutôt rapidement après… mais personne ne m’a rien dit… ils m’ont juste regardé…. Ahmed m’a demandé ensuite pourquoi tu n’as pas prié, juste faire les gestes, et ne rien dire,  je lui ai dit que j’avais déjà mes « Dieux », et que je n’avais pas eu l’envie, et puis j’étais tellement loin dans mon égarement… Qu’Allah me permette de reconnaître ses bienfaits... amine ! 

Avant d’être guidé, Ahmed m’a dit qu’il faisait des invocations pour moi, pour qu’ALLAH m’envoie un signe, me guide… al hamdoulilah, elles ont été acceptées. Qu’ALLAH lui donne plus d’importance que l’univers dans lequel le soleil brille… amine

 

J’ai voulu à travers ces lignes et ces paragraphes, vous faire parvenir mon témoignage en espérant que votre foi se raffermisse incha ALLAH, chers frères et chères sœurs, et qu’il fasse réfléchir  les non-musulmans. Sachez que l’Islam est la Vérité, tenez fermement le câble qui vous lie à ALLAH avant que vienne le jour ou le regret vous tourmentera sans qu’il ne puisse vous être d’une quelconque utilité…

« Et craignez le jour où vous serez ramenés vers Dieu. Alors, chaque âme sera pleinement rétribuée de ce qu'elle aura acquis. Et ils ne seront point lésés. » (Sourate 2 : Al-Baqarah : La vache)

Qu’ALLAH nous guide vers le droit chemin, amine, qu’Il nous accorde Sa Miséricorde et Sa bénédiction, amine, qu’Il nous pardonne nos péchés et notre ignorance, amine, qu’Il nous raffermisse dans Sa religion, amine, qu’Il nous assiste dans la vie d’ici bas, et qu’Il nous fasse mourir en tant que soumis à LUI …amine.

Toute bonne chose que j’ai pu écrire vient d’ALLAH, et toute mauvaise chose vient de Satan (qu’ALLAH nous préserve) ou de moi-même. Lâ Hawla wa lâ quwwata illâ bi-l-lâhi (Il n’est de pouvoir ni de puissance si ce n’est en Dieu).

 

 

Que la paix et la bénédiction d’ALLAH soient sur le messager.

Salam 'Alaykoum  wa rahmatou Allah y wa barakatou,

 

 

Votre frère, NUH.

Revu par l’équipe Islamhouse

 

Témoignage pris du site Islamhouse

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article